• Paris 1874. Inventer l'Impressionnisme : Claude Monet, "Coquelicots"

Organisée par le musée d’Orsay et la National Gallery of Art, Washington, l’exposition Paris 1874. Inventer l’Impressionnisme célèbre les 150 ans de l’Impressionnisme à Paris, du 26 mars au 14 juillet 2024.

Il y a 150 ans, le 15 avril 1874, ouvrait à Paris la première exposition impressionniste. Un groupe d’artistes de tous horizons, parmi lesquels Monet, Renoir, Degas, Morisot, Pissarro, Sisley ou encore Cézanne, décident de s’affranchir des règles et des parcours établis en organisant une exposition indépendante : ainsi naît l’Impressionnisme. Le musée d’Orsay célèbre cet anniversaire avec une exposition majeure intitulée Paris 1874. Inventer l’impressionnisme. Forte de quelque 130 œuvres, elle propose de poser un regard neuf sur cette période-clé.

Paris, 1874 : c’est à cette date, considérée encore aujourd’hui comme le coup d’envoi des avant-gardes, que s’invente l’impressionnisme. Que s’est-il passé exactement en ce printemps 1874 ? Quel sens donner aujourd’hui à une exposition devenue légendaire ? Que sait-on d’une manifestation dont on ne conserve aucune image, et où les artistes aujourd’hui qualifiés d’« impressionnistes » étaient en fait largement minoritaires ? Tel est l’enjeu de Paris 1874 : entrer dans la fabrique d’un mouvement artistique émergeant d’un monde en pleine mutation, et revenir sur le retentissement exceptionnel, jusqu’à nos jours, d’une exposition visitée en son temps par seuls quelques milliers de curieux.

À partir de recherches neuves, l’exposition fait le point sur les circonstances ayant amené cette trentaine d’artistes, dont sept seulement sont aujourd’hui universellement renommés, à se réunir pour montrer leur art en toute indépendance. Le climat de leur époque est celui d’un après-guerre, faisant suite à deux conflits : la guerre franco-allemande de 1870, perdue contre la Prusse, puis une violente guerre civile. Dans ce contexte de crise, les artistes repensent leur art et explorent de nouvelles directions. Avides d’autonomie, contestant un système académique qui le plus souvent les rejette, Monet, Degas, Morisot, Pissarro et leurs amis ou confrères se rassemblent sous forme de société anonyme coopérative pour exposer leur travail, au plein cœur du Paris moderne – au 35 boulevard des Capucines, dans l’ancien atelier du photographe Nadar –, en une présentation qui n’a rien d’homogène. Des scènes de la vie moderne ou de plein-air, à la touche enlevée, rapidement exécutées, y côtoient des tableaux plus conventionnels, de même que des gravures, sculptures et émaux. De cet assemblage de 165 œuvres, éminemment divers et inclassable, se dégage un désir commun : celui de faire carrière, en parallèle – ou en complément – de la voie officielle et d’affirmer leur liberté.

Paris 1874. Inventer l’impressionnisme rassemble une sélection d’œuvres ayant figuré à l’exposition impressionniste de 1874, mise en perspective avec des peintures montrées au Salon de cette même année, ainsi que des sculptures : œuvres aux sujets religieux ou historiques, au « faire » léché, mais où se dessinent de nouvelles tendances, davantage en prise avec la vie contemporaine. Cette confrontation inédite entre les « indépendants » et les « académiques » permet de revivre et de souligner le choc visuel des toiles exposées par les Impressionnistes cette année-là, mais aussi de le nuancer.

Invitation à reconsidérer nos aprioris – en regardant de près la peinture des Impressionnistes, et en la replaçant dans le contexte de son époque – Paris 1874. Inventer l’impressionnisme souligne la richesse et les contradictions de la création contemporaine en ce printemps 1874. L’exposition présentera des prêts exceptionnels, notamment Impression, soleil levant de Claude Monet, dont le titre inspire le terme d’« impressionniste » – une moquerie de journaliste qui finira pourtant par donner son nom à ce mouvement artistique et sceller son succès.

Avant tout, Paris 1874. Inventer l’impressionnisme propose au visiteur de s’interroger sur ce qui, en 1874, constitue une œuvre impressionniste : à quoi tiennent sa différence et sa nouveauté ? Jugée au départ déroutante et bâclée, cette peinture est aujourd’hui unanimement plébiscitée, innervant toute une part de notre univers visuel. Un siècle et demi après son émergence, il est temps de faire le point sur l’impressionnisme tel qu’il éclot au printemps 1874, et de réexaminer sa radicalité.

En parallèle de l’exposition Paris 1874. Inventer l’Impressionnisme et en coproduction avec Excurio – GEDEON Experiences, le musée d’Orsay invite ses visiteurs, à partir de 8 ans, à une expédition immersive en réalité virtuelle : Un soir avec les Impressionnistes. Paris 1874.

Favoris

Partagez

Infos pratiques
26 mars - 14 Juil. 2024
Musée d'Orsay

1 rue de la Légion d’Honneur75007 Paris

Tél. :+33 (0)1 40 49 48 14

musee-orsay.fr

Et aussi

Infos pratiques
26 mars - 14 Juil. 2024
Musée d'Orsay

1 rue de la Légion d’Honneur75007 Paris

Tél. :+33 (0)1 40 49 48 14

musee-orsay.fr